Mys.er iA

Archive pour 21 mars 2012

Le péril jeune

« Le problème actuel, c’est que la jeunesse actuelle, on lui dit qu’elle doit se trouver un boulot, trouver sa place dans la vie, et travailler pour réussir. Comme la génération de nos parents, pour laquelle la réussite scolaire ouvrait l’accès à la connaissance, le métier, le salaire et le rang social.

Mais Internet a balayé cette conception de la vie :
– En ouvrant l’accès à la connaissance, plus besoin de traîner dans les bibliothèques universitaires
– En montrant la corruption de ce monde, comment se détruire pour réussir
– En montrant que ceux qui possèdent le plus haut rang social et le plus d’argent sont en majorité des parasites économiques qui possèdent leurs biens de manière illégitime (traders, banquiers, politiciens, etc.)
Du coup, la tendance actuelle des jeunes est de vouloir être heureux dans la vie avec un boulot simple. La reconnaissance, ils n’en ont plus grand chose à foutre pour ce que j’observe, et je trouve ça plutôt bien.

Quand on voit le monde actuel, rongé par le fric, la luxure, l’égoïsme, le népotisme et la médiocrité, un monde destructeur intérieurement et extérieurement, un monde diabolique dirais-je même, dans lequel le seul moyen de réussir est d’enculer son prochain, quel jeune saint d’esprit pourrait avoir envie de bosser ?

Qui voudrait encore contribuer à construire cette société de merde en plein écroulement, corrompue jusqu’au trognon ? Qui voudrait y trouver sa place ?

Normal que nos jeunes fument plus, se droguent plus, baisent plus et de plus en plus tôt, ils exultent pour essayer de fuir un monde pourri qu’ils rejettent. Et ils ont totalement raison.

Moi je dirais que ce sont plutôt les élèves studieux et qui ont de bonnes notes qui sont stupides. Après il y a les génies comme moi qui ne foutent rien et réussissent tout, tout en réalisant la merde actuelle, mais bon, c’est pas le plus fréquent.
Ceux que je vois, ils ont la tête dans le guidon, leurs œillères, bossent sous la pression des parents sans voir au-delà de l’école… Et finissent par se ramasser lamentablement dans le sup.
C’est dingue de voir les 1ers de classe, les 3/4 du temps ce sont des filles anorexiques ou hyperthyroïdiennes qui compensent par le boulot la frustration de leur vie, qui les mène inexorablement à l’autodestruction. Voir les profs en faire des exemples sur le seul argument de la note est d’une stupidité effroyable.

Qui voudrait bosser pour participer à la construction du monde actuel en s’autodétruisant, à part un fou ? »

Source: commentaire de Goldoark sur l’anecdote du prof qui piégea ses élèves en disséminant de fausses données sur le web (cf lien)

Google et sa vision de l’agenda Big Brother

Possédant un Samsung Galaxy S 2, je suis passé récemment à la rom CyanogenMod 7.1, basée sur la rom officielle Android Gingerbread 2.3.7. J’entendais par-ci par-là que c’était un des firmwares les plus customisables, stables et réactifs alors je me suis lancé vers son install. Ça fait une ou deux semaines que je l’utilise et à part quelques rares crashes d’applications, le système se porte plutôt bien.

Sur cette version, les applications de base comme les contacts ou l’agenda ont été remaniées par rapport à celles de la rom officielle 2.3.5 que j’utilisais avant. On voit là le vœu de Google d’unifier l’expérience Android: l’agenda se rapproche du skin minimaliste de l’appli Gmail introduite plus tôt.

L'Agenda sur la 2.3.7, c'est du Gmail mobile tout craché

M’étant plongé dans les réglages des différentes applis que j’utilise quotidiennement pour en obtenir une utilisation plus personnelle, je me suis fait surprendre dans les réglages de l’appli Agendas: chaque nouvel événement que j’inscrivais se synchronisait avec les deux comptes Gmail que j’utilise ! Google se plaît de plus en plus à faire de l’opt-out, en considérant par défaut que l’utilisateur veut profiter d’une fonctionnalité.

WTF, Google sait tout ce que je fais depuis 2 semaines O_o ?!

J’ai bien sûr tout de suite désynchronisé mes comptes: pas question de laisser traîner ce que je fais chaque jour sur un service en ligne ou autre cloud ! Et ce n’est pas une histoire de parano ou de complotiste contre les mondialistes enclins au contrôle des populations, c’est juste de posséder le contrôle sur notre vie privée. Quand on voit que n’importe quel système de base de données est faillible aux fuites (Stratfor, Sony, services secrets, …), je me sens plus à l’aise pour les applications importantes de tout avoir en local.
Au final, le problème, ce n’est pas ça. Quand vous avez tout désynchronisé, si vous essayez de créer un nouvel événement, et bien c’est impossible.

Oublie le local, passez au cloud

Donc selon Google, vous êtes obligés de mettre sur leurs serveurs vos activités de la semaine, ou alors d’utiliser un compte Gmail fake. Génial hein ?

Au moins, cette mésaventure m’a permis de trouver mon bonheur dans une autre application, très complète et plus pratique à l’utilisation: Jorte . Même si l’interface est simple, je trouve qu’elle permet une meilleure vue d’ensemble et permet de voir le détail des événements plus rapidement qu’avec la nouvelle appli Agendas d’Android. Vous avez la possibilité de synchroniser les calendriers Gmail, le cloud Jorte ou de rester au calendrier stocké de manière locale. Et puis, par défaut, la synchronisation est désactivée bien sûr.

Tout ça pour dire qu’à l’achat d’un smartphone, il est très important de faire un tour des paramètres de l’appareil ainsi que des applications susceptibles d’être synchronisées avec des services externes. Si on ne fait pas attention, il est très facile de prendre une photo, géolocalisée et automatiquement partagée sur Picasa, tout ça sans s’en rendre compte.