Mys.er iA

Le péril jeune

« Le problème actuel, c’est que la jeunesse actuelle, on lui dit qu’elle doit se trouver un boulot, trouver sa place dans la vie, et travailler pour réussir. Comme la génération de nos parents, pour laquelle la réussite scolaire ouvrait l’accès à la connaissance, le métier, le salaire et le rang social.

Mais Internet a balayé cette conception de la vie :
– En ouvrant l’accès à la connaissance, plus besoin de traîner dans les bibliothèques universitaires
– En montrant la corruption de ce monde, comment se détruire pour réussir
– En montrant que ceux qui possèdent le plus haut rang social et le plus d’argent sont en majorité des parasites économiques qui possèdent leurs biens de manière illégitime (traders, banquiers, politiciens, etc.)
Du coup, la tendance actuelle des jeunes est de vouloir être heureux dans la vie avec un boulot simple. La reconnaissance, ils n’en ont plus grand chose à foutre pour ce que j’observe, et je trouve ça plutôt bien.

Quand on voit le monde actuel, rongé par le fric, la luxure, l’égoïsme, le népotisme et la médiocrité, un monde destructeur intérieurement et extérieurement, un monde diabolique dirais-je même, dans lequel le seul moyen de réussir est d’enculer son prochain, quel jeune saint d’esprit pourrait avoir envie de bosser ?

Qui voudrait encore contribuer à construire cette société de merde en plein écroulement, corrompue jusqu’au trognon ? Qui voudrait y trouver sa place ?

Normal que nos jeunes fument plus, se droguent plus, baisent plus et de plus en plus tôt, ils exultent pour essayer de fuir un monde pourri qu’ils rejettent. Et ils ont totalement raison.

Moi je dirais que ce sont plutôt les élèves studieux et qui ont de bonnes notes qui sont stupides. Après il y a les génies comme moi qui ne foutent rien et réussissent tout, tout en réalisant la merde actuelle, mais bon, c’est pas le plus fréquent.
Ceux que je vois, ils ont la tête dans le guidon, leurs œillères, bossent sous la pression des parents sans voir au-delà de l’école… Et finissent par se ramasser lamentablement dans le sup.
C’est dingue de voir les 1ers de classe, les 3/4 du temps ce sont des filles anorexiques ou hyperthyroïdiennes qui compensent par le boulot la frustration de leur vie, qui les mène inexorablement à l’autodestruction. Voir les profs en faire des exemples sur le seul argument de la note est d’une stupidité effroyable.

Qui voudrait bosser pour participer à la construction du monde actuel en s’autodétruisant, à part un fou ? »

Source: commentaire de Goldoark sur l’anecdote du prof qui piégea ses élèves en disséminant de fausses données sur le web (cf lien)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *