Mys.er iA

Laissez-nous vivre !

Lobbies, hypocrisie, austérité… Parfois, tout ça se mélange assez sournoisement et toujours aux dépens du citoyen-consommateur.

Récemment, l’amendement Nutella a été adopté dans le cadre de l’examen du projet de loi de financement de la Sécurité sociale pour 2013. En gros, on réfléchit à taxer de quelques centimes de plus les produits contenant de l’huile de palme, dont le plus représentant le plus connu est la pâte à tartiner préférée des français, en faveur de la santé publique et de boucher le trou de la sécu (toujours hein, ce serait pas justifié sinon).

Si l’huile de palme est considérée comme si dangereuse par le Sénat, alors pourquoi ne pas l’interdire tout simplement ? Pourquoi toujours répercuter ça dans les dépenses du consommateur moyen ?

– 6 centimes par kilo, c’est rien, en fais pas tout un foin.

Bordel mais si. Il y a une différence entre aller dans le fond de ses convictions et établir un compromis qui va apaiser la conscience et rien régler au problème. Et cette mesure va rien faire aux industriels puisque la taxe sera répercutée sur le prix final du produit, ça ne les empêchera en rien de le fabriquer. Qui sera incité à ne plus utiliser d’huile de palme dans ses produits ? Personne. Qui sera incité à ne plus consommer ces produits ? Les consommateurs.

Rien que pour le principe, j’espère que cette piste de réflexion s’étouffera dans son vomi. Y a d’autres moyens pour ramasser du fric.

Le Nutella, ça vous paraît sans importance. Mais les cigarettes, c’est le même schéma. Aux fumeurs: attention, ce schéma nuit à votre santé et à son entourage.

Qu’est-ce qui ressort de ce schéma ? Et bien, en admettant que le prix pour produire une cigarette est équivalent depuis 10 ans, alors le prix d’un paquet de cigarettes vendu chez le buraliste est en majorité des taxes. Avant, attention, on était bien agressifs, on montait le prix bien fort. Mais on perdait des fumeurs. Depuis 2003, on augmente la taxe de quelques pourcents, en jouant sur la même corde que l’histoire du Nutella. Comme ça, y a toujours plein d’accros à la clope et on peut faire notre beurre tranquillement.
Vous voyez le problème ? Augmenter le prix d’un produit pour soi-disant le bien de tous n’a aucun effet sur la consommation nationale de celui-ci. Et ceux qui ne veulent pas arrêter de fumer et qui ne veulent pas se conformer aux voeux de Notre Forderie ?

Autre sujet d’actualité ces derniers temps: la consommation de cannabis en France. Alors ça, c’est LE sujet tabou. En France, présenter le cannabis sous un jour favorable et le consommer dans un cadre privé est interdit. Au final, on est les plus gros consommateurs en Europe. Je pourrais détailler les solutions alternatives à la hyper-marginalisation de cette plante (oui, c’est une plante, contrairement à tous les antidépresseurs vendus en France) mais ça aurait sa place dans un article complet. Si vous voulez un aperçu, Le Blogueur d’Arte a présenté en octobre un reportage très complet et sans langue de bois sur le sujet.

Tout ça pour dire que, gouvernement de droite, de gauche, de centre, d’en haut, d’en bas quoi que ce soit, c’est toujours la même merde. Laissez-nous faire notre choix ! Marre d’être infantilisé à nous dire quoi faire, quoi consommer, quoi penser !

Radiohead – Fitter Happier. C’est de circonstance.

3 commentaires

  1. norb dit :

    Bonjour,

    Je trouve cet article completement a l’opposé de celui sur le McDo

    Dans celui ci vous demandez/exigez qu’on nous laisse choisir et dans celui de MCDO vous voudriez qu’on nous insite à ne pas emmener nos enfants dans ces lieux de la mal bouffe qui entre nous sont clairement plus propre que la bcp des quick, kebab, chinois, ….

    Cela ne manque pas un peu de cohérence ?

    PS : je trouve d’ailleurs qu’on attaque plus facillement le grand McDo que le petit Quick qui ne me semble pas meilleur et pourtant question hygiene bien pire (cf : quick montparnasse, chatelet).

    Cordialement,

  2. Mys.er iA dit :

    Bonjour norb =) ,

    Le billet sur le McDo était surtout à vocation humoristique ^^ ! Je dénonçais surtout la perte de l’ambiance en salle d’un restaurant par rapport à une ambiance de fast-food. Que ce soit McDo, Quick, KFC ou autres junk-restos d’ailleurs.
    Les gens font ce qu’ils veulent: s’ils veulent nourrir leurs gosses de germes de soja asséchées, ou de burgers bien dégoulinants, c’est leur choix. Après, faut assumer.

    Merci en tout cas d’avoir soulevé ça, c’est intéressant de voir que l’article sur le McDo vous a interpellé dans une direction que je n’attendais pas !

  3. […] j’en parlais dans mon article Laissez-nous vivre !, je ne comprends pas. Dans une France ouvertement libérale, c’est quand même bizarre […]

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *