Mys.er iA

Fumeur de cannabis, élève ta voix !

Des policiers surveillent le trafic, de loin

Comme j’en parlais dans mon article Laissez-nous vivre !, je ne comprends pas. Dans une France ouvertement libérale, c’est quand même bizarre qu’on ne puisse pas consommer une simple plante en toute légalité.

En France, la loi stipule que la présentation sous un jour favorable (cf le Code de la santé publique), la consommation, la production, la possession ou toute forme d’échange entre deux personnes de cannabis (cf le Code pénal) sont interdites. Ne voyez-vous pas que c’est le genre de loi qu’on trouve dans les dictatures ?
La première partie est une atteinte grave à la liberté d’expression. Du coup, pour ne pas tomber sous le coup de la loi, aucun livre ne peut être édité racontant l’histoire d’un fumeur non psychopathodépressif (allez vérifier dans une librairie). De même, arborer une feuille de cannabis sur son T-shirt peut vous amener à subir fouilles au corps en public. Et puis bref, la suite part du postulat que ceux qui font pousser du cannabis sont forcément des criminels assoiffés de sang, tuant tous les honnêtes gens sur leurs passages et qui attendent les lycéennes à la sortie des cours pour les droguer et les forcer à se prostituer.

Il faut dire que les consommateurs alimentent en partie ces trafics criminels, qui font arrêter les études à certains jeunes ou occasionnent des « guerre de gangs » que les médias relaient en masse de manière anxiogène. Même s’il n’y a pas autant de violence qu’on veut le faire croire, ça reste une réalité. Pourquoi alors les consommateurs continuent de se fournir à la sauvette en bas d’un immeuble tenu par des trafiquants ou chez quelqu’un qui fait pousser chez lui, ou commandent de plus en plus en ligne sur des marchés inatteignables ? Il n’y a aucune alternative proposée par l’Etat. Tout est bloqué. Impossible d’avancer dans ces conditions-là.

Un vendeur tend une barette de résine à son client contre 20 euros

Certains prétendent, pour bloquer le débat, que légaliser le cannabis encouragerait la consommation de cannabis. Regardez le mariage gay en France. A ce que je sache, la France ne s’est pas transformé en géante gay pride.
D’autres oublient complètement de réfléchir et s’accrochent à la définition de la loi, la pensant immuable et amplifiant des rumeurs infondées, sans s’être renseigné sur le sujet. La loi fait perdre toute objectivité aux citoyens.
L’alcool, pas de soucis, ça tue des milliers de personnes chaque année, c’est le plus gros responsable des faits de violences, notamment conjugales, en France. Par contre le cannabis, non mais t’es ouf ! Ça va décérébrer les gosses, rendre la jeunesse révolutionnaire et détruire tous les principes moraux sur lesquels sont basés notre belle République !

Ce sujet est devenu trop tabou, il est temps qu’on en parle vraiment, que l’on casse les clichés qui disent qu’un fumeur de cannabis est forcément un défoncé qui traine comme une loque toute la journée, complètement à l’ouest, imbécile, dilapidant son RSA dans la drogue. Le tout, c’est d’en parler avec raison et non pas sous le coup de l’émotion, comme c’est traité en général dans les médias traditionnels et chez les politiques.

PS: J’aurais voulu parler des arguments qui, en ces temps de crise, iraient dans le sens de provoquer un débat général et citoyen sur le sujet mais la loi, vous savez, toussa. De toute façon, Internet est là pour vous aider si vous voulez creuser et puis j’aurais jamais pu faire un article exhaustif tellement le domaine est vaste.
Une punchline de mots-clés pour finir: traitement douleurs dépression qualité taxes contrôle mineurs emploi sclérose plaques police disponible ouverture

Un commentaire

  1. Mandelbrot58 dit :

    on en aurais bien besoin d’ailleurs: https://www.youtube.com/watch?v=VTRfViLgKoM

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *