Mys.er iA

Playlist énervée

Enervée by Uzsini on Grooveshark

Vous avez passé une mauvaise journée, vous avez eu une dispute ou vous voulez qu’on vous secoue la tête: j’ai un remède pour vous. Montez le son et puisque vous êtes agacés/contrariés/exacerbés/exaspérés/indisposés/irrités/mécontents, vous avez tout à fait le droit d’emmerder les voisins ou vos parents pendant que votre sub répandra les enfers dans vos oreilles. Gaffe au tapage nocturne quand même (j’ai pas envie d’être impliqué là-dedans moi).

Puis l’apaisement, le repos, la petite mort.

  • Arguru – deadmau5
  • Cyber Funk – Smooth
  • Saloperie de Minimale – The Toxic Avenger
  • Hi Friend! – deadmau5
  • Stress – Justice
  • You Know What You Are? – Nine Inch Nails
  • Survivalism – Nine Inch Nails
  • Lost In Hollywood – System Of A Down
  • Right Where It Belongs – Nine Inch Nails
  • One More Of Me – John Frusciante

Source: Grooveshark

Le péril jeune

« Le problème actuel, c’est que la jeunesse actuelle, on lui dit qu’elle doit se trouver un boulot, trouver sa place dans la vie, et travailler pour réussir. Comme la génération de nos parents, pour laquelle la réussite scolaire ouvrait l’accès à la connaissance, le métier, le salaire et le rang social.

Mais Internet a balayé cette conception de la vie :
– En ouvrant l’accès à la connaissance, plus besoin de traîner dans les bibliothèques universitaires
– En montrant la corruption de ce monde, comment se détruire pour réussir
– En montrant que ceux qui possèdent le plus haut rang social et le plus d’argent sont en majorité des parasites économiques qui possèdent leurs biens de manière illégitime (traders, banquiers, politiciens, etc.)
Du coup, la tendance actuelle des jeunes est de vouloir être heureux dans la vie avec un boulot simple. La reconnaissance, ils n’en ont plus grand chose à foutre pour ce que j’observe, et je trouve ça plutôt bien.

Quand on voit le monde actuel, rongé par le fric, la luxure, l’égoïsme, le népotisme et la médiocrité, un monde destructeur intérieurement et extérieurement, un monde diabolique dirais-je même, dans lequel le seul moyen de réussir est d’enculer son prochain, quel jeune saint d’esprit pourrait avoir envie de bosser ?

Qui voudrait encore contribuer à construire cette société de merde en plein écroulement, corrompue jusqu’au trognon ? Qui voudrait y trouver sa place ?

Normal que nos jeunes fument plus, se droguent plus, baisent plus et de plus en plus tôt, ils exultent pour essayer de fuir un monde pourri qu’ils rejettent. Et ils ont totalement raison.

Moi je dirais que ce sont plutôt les élèves studieux et qui ont de bonnes notes qui sont stupides. Après il y a les génies comme moi qui ne foutent rien et réussissent tout, tout en réalisant la merde actuelle, mais bon, c’est pas le plus fréquent.
Ceux que je vois, ils ont la tête dans le guidon, leurs œillères, bossent sous la pression des parents sans voir au-delà de l’école… Et finissent par se ramasser lamentablement dans le sup.
C’est dingue de voir les 1ers de classe, les 3/4 du temps ce sont des filles anorexiques ou hyperthyroïdiennes qui compensent par le boulot la frustration de leur vie, qui les mène inexorablement à l’autodestruction. Voir les profs en faire des exemples sur le seul argument de la note est d’une stupidité effroyable.

Qui voudrait bosser pour participer à la construction du monde actuel en s’autodétruisant, à part un fou ? »

Source: commentaire de Goldoark sur l’anecdote du prof qui piégea ses élèves en disséminant de fausses données sur le web (cf lien)

Google et sa vision de l’agenda Big Brother

Possédant un Samsung Galaxy S 2, je suis passé récemment à la rom CyanogenMod 7.1, basée sur la rom officielle Android Gingerbread 2.3.7. J’entendais par-ci par-là que c’était un des firmwares les plus customisables, stables et réactifs alors je me suis lancé vers son install. Ça fait une ou deux semaines que je l’utilise et à part quelques rares crashes d’applications, le système se porte plutôt bien.

Sur cette version, les applications de base comme les contacts ou l’agenda ont été remaniées par rapport à celles de la rom officielle 2.3.5 que j’utilisais avant. On voit là le vœu de Google d’unifier l’expérience Android: l’agenda se rapproche du skin minimaliste de l’appli Gmail introduite plus tôt.

L'Agenda sur la 2.3.7, c'est du Gmail mobile tout craché

M’étant plongé dans les réglages des différentes applis que j’utilise quotidiennement pour en obtenir une utilisation plus personnelle, je me suis fait surprendre dans les réglages de l’appli Agendas: chaque nouvel événement que j’inscrivais se synchronisait avec les deux comptes Gmail que j’utilise ! Google se plaît de plus en plus à faire de l’opt-out, en considérant par défaut que l’utilisateur veut profiter d’une fonctionnalité.

WTF, Google sait tout ce que je fais depuis 2 semaines O_o ?!

J’ai bien sûr tout de suite désynchronisé mes comptes: pas question de laisser traîner ce que je fais chaque jour sur un service en ligne ou autre cloud ! Et ce n’est pas une histoire de parano ou de complotiste contre les mondialistes enclins au contrôle des populations, c’est juste de posséder le contrôle sur notre vie privée. Quand on voit que n’importe quel système de base de données est faillible aux fuites (Stratfor, Sony, services secrets, …), je me sens plus à l’aise pour les applications importantes de tout avoir en local.
Au final, le problème, ce n’est pas ça. Quand vous avez tout désynchronisé, si vous essayez de créer un nouvel événement, et bien c’est impossible.

Oublie le local, passez au cloud

Donc selon Google, vous êtes obligés de mettre sur leurs serveurs vos activités de la semaine, ou alors d’utiliser un compte Gmail fake. Génial hein ?

Au moins, cette mésaventure m’a permis de trouver mon bonheur dans une autre application, très complète et plus pratique à l’utilisation: Jorte . Même si l’interface est simple, je trouve qu’elle permet une meilleure vue d’ensemble et permet de voir le détail des événements plus rapidement qu’avec la nouvelle appli Agendas d’Android. Vous avez la possibilité de synchroniser les calendriers Gmail, le cloud Jorte ou de rester au calendrier stocké de manière locale. Et puis, par défaut, la synchronisation est désactivée bien sûr.

Tout ça pour dire qu’à l’achat d’un smartphone, il est très important de faire un tour des paramètres de l’appareil ainsi que des applications susceptibles d’être synchronisées avec des services externes. Si on ne fait pas attention, il est très facile de prendre une photo, géolocalisée et automatiquement partagée sur Picasa, tout ça sans s’en rendre compte.

Mouseland

Allez, cette année, on essaie de pas prendre pour 5 ans de ferme de nouveau.

J’aime ces personnes qui, avec une simple métaphore, laisse échapper tant de vérités évidentes. Tommy Douglas, démocrate américain, prononça ce discours en 1944.

Megaupload fermé…

19 janvier 2012, 21h45, Megaupload est tombé. En effet, le FBI a communiqué avoir arrêté 7 personnes impliquées chez Megaupload Limited et Vestor Limited, entreprises à la tête de l’univers Mega (Megaupload, Megavideo, Megalive, …):

  • Kim Dotcom, PDG de Megaupload
  • Finn Batato, directeur du marketing
  • Julius Bencko, designer
  • Sven Echternach, directeur technique
  • Andrus Nomm, développeur en chef des produits Mega
  • Bram « Bramos » van der Kolk, gérant de l’infrastructure réseau

Elles vivaient à Hong-Kong, en Nouvelle-Zélande et en Europe: c’est le plus gros coup de filet mené à l’international contre le « piratage ».
Les 18 noms de domaine correspondant aux différents services Mega ont été aussi saisis par le FBI.
Chef d’inculpation ? Racket organisé, infraction sur les droits d’auteur et blanchisseurs d’argent. Ils risquent jusqu’à 60 ans de prison.

La soirée du 19 janvier 2012 va être gravée dans l’histoire comme le début d’une guerre qui se déroule encore à l’heure où j’écris. En effet, la réaction ne s’est pas faite attendre: le twitter @AnonymousIRC a littéralement explosé, lançant une vague d’attaques DDoS contre les serveurs du département de la justice américaine, de la MPAA, de la RIAA, de Universal Music, de Hadopi, du FBI, de la police néo-zélandaise, … Je ne peux tous les citer tant la liste continue de s’allonger. En tout cas, on dit que l’opération #OpMegaupload est la plus importante depuis l’émergence Anonymous versant dans le hacking.

Megaupload était certes une grosse plateforme d’échanges de fichiers illégaux en tout genre: des séries, des films, des musiques et tout ce qui est soumis aux droits d’auteur. Mais des fichiers tout à fait légaux s’y échangeaient aussi et subissent le même sort des 25 autres pétaoctets hébergés chez Megaupload.
Que va-t-il se passer pour les abonnés Premium ? Au niveau d’un éventuel remboursement, aucune information (et faut pas trop espérer je pense). Et au niveau juridique, avec 150 millions de membres de Premium, ceux-ci n’ont pas à être inquiétés. Et dire que je pensais à souscrire à l’abonnement à vie y a peu de temps…

Le FBI les accuse notamment d’avoir engendré un prétendu manque à gagner de 500.000$ aux ayants droit. Prétendu parce qu’en fait, ce n’est pas Megaupload qui est responsable de ce manque à gagner, mais les ayants-droit eux-mêmes. A l’ère du numérique, elles n’ont pas su s’adapter et très peu sont les services en ligne à proposer un catalogue complet, sans verrou numérique, et à un prix raisonnable.
Il est temps pour ces mastodontes de reconsidérer le principe de la copie, à l’ère de la dématérialisation et du bit. Internet, c’est de l’information et des échanges. Tout le temps. Les supports se démultiplient, des artistes indépendants se font connaître sur Youtube et la rémunération des créateurs ne peut plus se concentrer seulement sur la vente du support physique.

En tout cas, si janvier 2012 est aussi chargé en actus avec le black-out anti-SOPA du 18 janvier et la fermeture de Megaupload, on peut s’attendre à du lourd cette année. Il est temps pour notre génération d’avoir sa guerre.

Utiliser des manettes Xbox 360 sur son Seven 64 bit

Hey, there is an english version ! Here it is.
Si vous êtes français, bienvenue, vous êtes au bon endroit !
________________________________

Avez-vous déjà goûté au confort des manettes Xbox 360 ? Ah sur console, ça fonctionne à merveille. Mais qu’en est-il du PC ?

Sachez qu’il existe différents types de manettes, toutes utilisables autant sur Xbox que sur PC: les filaires, les sans-fils (Wireless Controller) et les Play and Charge.
Les filaires peuvent être connectées par USB au PC, avec une longueur quand même non négligeable de 3 mètres; elles sont le plus souvent reconnues directement par Windows.

Quant aux manettes sans fil, on a:

  • les Play and Charge, qui sont en fait un kit comprenant une manette, un pack de batteries rechargeables et un câble manette Xbox (la large prise au-dessus de la manette) vers USB pour recharger les batteries, même en cours de jeu (la liaison reste donc sans fil). Ces manettes n’excluent donc pas l’achat du récepteur
  • les simples qui sont des manettes simples avec des piles… Simples. Pas très éco et écolo, j’ai préféré pour le long terme trouver des batteries rechargeables homemade de plus grosse capacité sur lesquelles on peut brancher un câble USB. Le slot batterie ne change pas de dimension donc sans batterie, toutes ces manettes sont les mêmes.

Pour qu’elles fonctionnent, il vous faudra l’accessoire sans-fil vendu par Microsoft pour faire le lien entre votre PC et les manettes: le Xbox 360 Wireless Gaming Receiver for Windows. Dans mes recherches, j’suis même tombé sur des bidouilleurs qui récupéraient le dongle présent dans leur Xbox 360 pour en faire un récepteur PC: libre à vous de retrouver cette méthode, ça fait cher le dongle ka’même.
Pourquoi faire ce billet ? Et bien, tout simplement parce que Seven 64 bit n’est pas supporté nativement au niveau des pilotes et qu’après plusieurs heures de recherche, j’ai finalement trouvé la solution. Vu que Seven 64 bit se démocratise largement aujourd’hui sur le marché du gamer qui veut profiter de plus de 3 Go de mémoire vive, j’ai pensé utile de rédiger cette méthode, d’abord pour moi parce qu’il m’arrive de retaper mon système de temps en temps, puis pour les autres, pour éviter cette galère qui est de retrouver la méthode, puis les fichiers utiles pour revenir à zéro.
Rappelons que l’éditeur de tout l’univers Xbox est… Microsoft. Un comble.

Voici la méthode à suivre: (0 = Etapes de désinstallation)
0- Débranchez votre récepteur sans-fil s’il est branché.
0- Désinstaller Microsoft Xbox 360 Accessories si vous l’avez (Programmes et fonctionnalités)
0- Téléchargez ceci et dézippez-le. Ce sont des instructions registres effaçant les traces des manettes précédemment branchées. Faites clic-droit sur chacun d’eux puis Installer. Confirmez si un message apparaît.

  • Téléchargez et installez le logiciel Xbox 360 Accessories Software 1.2 64-bit for Windows 7. Redémarrez si on vous le demande.
  • Branchez le récepteur sans fil, de préférence sur un port de la carte mère directement. Windows essaiera de trouver un pilote mais n’en trouvera pas.
  • Ouvrez Périphériques et imprimantes dans le panneau de config. Double-cliquez sur le périphérique inconnu plus bas dans la liste.
  • Onglet Matériel -> bouton Propriétés.
  • Mettre à jour le pilote… -> Rechercher un pilote sur mon ordinateur -> Choisir parmi une liste de pilotes de périphériques sur mon ordinateur
  • Type de périphérique: Contrôleur commun Microsoft pour Windows Class
  • Choisissez Xbox 360 Wireless Receiver for Windows -> Suivant. A l’avertissement -> Oui
  • Allumez les manettes sans fil en maintenant le bouton central. Elles devraient être reconnues toutes seules normalement (l’anneau vert laisse place à un quart de cercle). Si l’anneau continue à clignoter, synchronisez la manette et le récepteur en maintenant sur l’unique bouton du récepteur jusqu’à ce qu’il clignote (vous pouvez lâcher), puis maintenez sur le bouton de détection sur le dessus de la manette jusqu’à ce que le cercle s’agite.

Si vous voulez rajouter des manettes filaires, il est possible qu’elles ne soient pas reconnues et/ou qu’elles n’affichent rien sur leur cadran. Dans ce cas:

  • Fenêtre Périphériques et imprimantes, clic-droit sur Xbox 360 Controller for Windows -> Résoudre les problèmes
  • A la fenêtre « Le pilote pour Controller n’est pas installé » -> Appliquer cette correction

Vous voilà maintenant avec un potentiel de 4 manettes Xbox 360 sans fil pour votre PC, rapprochant l’expérience du PC un peu plus proche de celle de la console ! C’est parti pour le Mario Kart burné Blur, les ultras combos à répétition sur Super Street Fighter IV et tout ce qui peut se jouer à la manette ! Mais par pitié, j’vous en supplie… Un châton meurt chaque fois qu’un joueur joue à un FPS sur manette. Merci pour nos futurs lolcats.

Bonus: la manette de gauche dans l’image de présentation est l’édition Xbox 360 Silver Controller. En plus d’un design Terminator-like, le pad directionnel de gauche a deux positions: pad et stick. En tournant le pad/stick d’un quart de tour, la croix directionnelle sort ou entre dans la partie circulaire. Une bonne idée par Microsoft, que je n’ai pas encore essayé, mais pourquoi pas. Sûrement utile pour les joueurs qui ont passé de longueurs heures sur Street Fighter, dont la configuration de la main gauche empêche l’utilisation du stick.

Playlist N°1

Grooveshark

Steam piraté

Après les marchés en ligne de nos consoles comme le XBox Live et la grande bérézina chez Sony, c’est au tour de Steam de se faire lui aussi piquer ces informations.

En ce qui concerne les données bancaires, les plus susceptibles d’être utilisées sont les numéros de carte de crédit enregistrés chez Steam; ceux qui paient via Paypal peuvent être rassurés. Par contre, ce nouvel hack repose encore la question de la sécurité d’un mot de passe. Après un hack, il est toujours utile de modifier son mot de passe, quelque soit la méthode de cryptage (hashage et salage pour Steam): aucun code n’est infaillible.

Source: Korben

Il était une fois…

Bienvenue dans mon antre ! Je me présente: Mys.er iA, la vingtaine et avide internaute depuis que je sais compter. C’est ici que je plante ma tente et que je crie les poings en l’air: « THIS IS MINE ! ».

Entre toutes mes balades, entre forums, chats, jeux en ligne, blogs, j’ai pu tirer une vision d’Internet aujourd’hui qui m’a poussé à créer ce blog. J’ai longtemps été spectateur, attiré comme un papillon de nuit vers la lumière vers des sujets qui m’intéressent ou, titillé par la curiosité, à en creuser d’autres. On y trouve de tout !

Vous voulez parler nouvelles technologies ? Vous avez une floppée de blogueurs ou groupe de blogueurs à disposition, des forums en veux-tu en voilà qui regorgent de discussions qui seraient assourdissantes si elles se déroulaient à l’air libre, des journaux, des sites amateurs, pro. Un p’tit pépin de santé ? Google est là et vous renvoie vers la bactérie responsable de votre mal, les façons de la traiter, les liens vers des pharmacies en ligne douteuses hébergées on ne sait où et toutes les recommandations des autres victimes de cette maladie depuis 10 ans.

Sur Internet, on trouve du bon et du mauvais. Mon blog fera ma synthèse à moi de l’actu du moment, de la musique que j’aime, de ma curiosité du jour, des billets un peu plus « je suis colère ». Si j’ai un truc à faire découvrir à quelqu’un, ce sera ici. Pensez aux commentaires aussi ! Un p’tit troll histoire de me faire corriger une phrase ou un échange d’idées lancés me feront toujours plaisir.

En attendant le prochain billet…